DAN AR BRAZ, le site officiel


Dan Ar Braz (Daniel Le Bras) - Quimper (Kemper) - Auteur-compositeur-interprète.
Bienvenue sur le nouveau site internet officiel de Dan Ar Braz ! Biographie, Guitare story, Tour dates, Discographie, Photos, Vidéos, Revue de presse… n'hésitez pas et lancez-vous dans son exploration !

Dernières infos

Mise en page 1

 

15 Mar 2015

DOLE

Vous avez un nom étrange…

Mais c’est mon nom. Comme Dominique devient Dom, Daniel devient Dan, l’article « le » en Breton, c’est « ar » et donc Lebras devient « ar braz ». À l’olympia, en 1972, Alan Stivell avait bretonnisé mon nom sans me demander mon avis et c’est très bien. Ce nom m’a rendu service mais il m’a parfois joué des tours : dans les années 80 en France, les tourneurs trouvaient que ça sonnait trop breton.

« La musique celtique évoque une nostalgie qui me parle »

On parle de musique celtique. Mais qu’est-ce que c’est au juste ?

C’est un imaginaire. Il y a des peuples qui savent bâtir des maisons et les Celtes savent écrire des légendes. Cela vient de la nuit des temps. Ce peuple vient de l’Inde, il a traversé l’Europe en y laissant des traces partout et terminé sa route aussi loin qu’il a pu aller sur tout l’ouest de l’Europe ; il a porté avec lui cet imaginaire, une forme de mélancolie, une musique très obsédante, très bourdonnante, toujours à base d’une note infinie qu’on retrouve dans les bagads. Cette mélancolie, je l’ai curieusement découverte chez un musicien comme Donovan, chez les Beatles aussi, McCartney et Lennon étant tous les deux d’origine irlandaise. J’ai senti dans ces musiques anglo-saxonnes une forme de mélancolie qui me parlait et j’ai été attiré presque sans le savoir par des artistes qui étaient tous plus ou moins d’origine irlandaise, écossaise, galloise ; j’ai pris conscience de cela lorsque j’ai eu le privilège de croiser la route d’Alan Stivell à la fin des années 60 et c’est lui qui a mis des mots sur ce ressenti que j’avais, cette obsession depuis tout petit d’aller vers le Nord, les brumes d’Ecosse. On voulait faire de moi un petit Français alors que j’avais autour et en moi une culture bretonne que je n’avais jamais pu appréhender. L’arrivée de Stivell a été comme un tsunami. Pour beaucoup de gens, il a déclenché cette vague et cela reste incroyable. La musique celtique, pour moi, c’est cette nostalgie qu’on retrouve jusqu’en Amérique suit à l’émigration massive des Irlandais. Quand on avait reproché à la musique de U2 de s’américaniser, Bono avait répondu : « Je viens aux Etats-Unis reprendre ce qui m’appartient. »

Vous allez d’ailleurs assez loin dans cette voie…

Chez Lionel Ritchie, j’entends des choses celtisantes. Keith Jarrett, Bill Evans, James Taylor, Rod Steward, les Bee Gees, Jimi Hendrix avaient des origines celtes. Il y a aussi beaucoup d’éléments très celtiques dans les Who.

Quel est votre secret pour rester humble, presque discret ?

Je suis quelqu’un d’ordinaire : ça m’arrive d’être con et d’avoir de l’orgueil comme tout le monde. J’ai même tendance, et j’appuie sur la craie, à dire que je suis, non pas un artiste, mais un artisan. Je me sens artisan de la vie. D’autres réparent des chaussures, soignent des gens, enseignent dans les écoles, d’autres sont flics. Moi, la seule chose que je sais faire, c’est un peu de musique et je participe à ma façon à cette société. Mais je ne suis pas une gloire ; je suis tellement heureux après 45 ans de scène d’être toujours là avec encore des projets, des salles remplies et des gens qui viennent me dire des mots gentils, je ne m’habituerai jamais à tout ça. Sur scène, j’ai toujours cette fragilité, ce manque de confiance contre lequel je dois lutter en permanence, c’est intégré à ma nature et c’est sans doute de là que vient ma musique.

Propos recueillis par Christophe Martin

Capture d’écran 2015-03-15 à 16.14.12

AdlG_fevrier2015tournée AUTOUR DE LA GUITARE
https://www.facebook.com/adlg2015?ref=hl
9/10 CAEN – ZENITH
10/10 ROUEN – ZENITH
16/10 RENNES- LE LIBERTE
17/10 NANTES – ZENITH
20/10 GRENOBLE – LE SUMMUM
21/10 MONTBELLIARD – AXONE
22/10 LYON – HALLE TONY GARNIER
23/10 CLERMONT-FERRAND – ZENITH d’AUBERGNE
24/10 DIJON – ZENITH
30/10 DUNKERQUE – KURSAAL
31/10 LILLE – ZENITH ARENA
3/11 AMIENS – ZENITH
4/11 EPERNAY – LE MILLESIUM
5/11 NANCY – ZENITH
6/11 METZ – LES ARENES
7/11 STRASBOURG – ZENITH
10/11 NICE – PALAIS NIKAIA
11/11 TOULON – ZENITH OMEGA
12/11 MARSEILLE – LE DOME
13/11 MONTPELLIER – ZENITH SUD
14/11 PAU – ZENITH
18/11 PARIS – ZENITH

14 Dec 2014

ITV Frédéric JAMBON

Capture d’écran 2014-12-14 à 10.07.44

4 Dec 2014

Rééditions

Capture d’écran 2014-11-16 à 10.02.13